Poullic Al Lor

Poullic Al Lor

“On ne s’aventure que rarement sur la falaise du Poullic Al Lor. On n’y passe pas, on y va:
on prend la grande rampe qui contourne le château ou on remonte la rue du Poullic Al Lor.
Mais on pense rarement à emprunter le petit escalier. Tout est suspendu, le quartier s’est arrêté.
Où l’inverse, je ne sais pas.
Encore quelques marches,  je suis ailleurs, dans des jardins en terrasse, et un peu plus haut,
du champ qui surplombe la rade, les bulles de gaz font de l’ombre aux entrepôts des phares et
balises.
Dans cet îlot tenaillé entre le port polder et la voie ferrée qui marque le retour à
l’horizontal, la balade se transforme en égarement.”

Poullic Al lor, Merle Blanc se feuillette comme une balade et se lit comme une ballade, ses pages se tournent en rond, dans ce quartier brestois si particulier où le visiteur se retrouve vite dépourvu de repères.

15 pages, 24 cm x 35 cm, impressions numériques contrecollées sur carton bois, toile et vis laiton.

 

poullicallor-livre

photosgrosplan-72

 

Capture d’écran 2014-11-25 à 21.43.59

 

Capture d’écran 2014-11-25 à 21.41.51

Capture d’écran 2014-11-25 à 21.42.56

Capture d’écran 2014-11-25 à 21.40.48 Capture d’écran 2014-11-25 à 21.41.24

 

Capture d’écran 2014-11-25 à 21.41.04Capture d’écran 2014-11-25 à 21.42.22Capture d’écran 2014-11-25 à 21.43.26